Jean-Luc Mélenchon : provocation ou dérapage ?

Plusieurs personnalités politiques ou syndicales condamnent les propos tenus par Jean-Luc Mélenchon le 23 septembre, lors de son discours sur la place de la République à Paris.

FRANCE 2

Une phrase-choc en tout début de discours. Hier, 23 septembre, Jean-Luc Mélenchon dénonce un mépris du gouvernement pour les manifestants qui, dans la rue, s'opposent à la réforme du Code du travail. "C'est la rue qui a abattu les nazis", dit-il. Réactions politiques immédiates : sur internet, le vice-président des députés La République en marche s'indigne.

Jean-Luc Mélenchon réfute tout propos nauséabond

L'ancien Premier ministre, Manuel Valls, dénonce des "références historiques hasardeuses". Ce 24 septembre, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, y voit des comparaisons douteuses avec le gouvernement. Sur son blog, Jean-Luc Mélenchon réfute tout propos nauséabond. Au-delà de la polémique politique, certains soulignent une erreur historique. Sur Twitter, des internautes ironisent. Pour les historiens, Jean-Luc Mélenchon fait une simplification.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Luc Mélenchon s\'adresse à ses partisans lors d\'un discours à Paris, le 23 septembre 2017.
Jean-Luc Mélenchon s'adresse à ses partisans lors d'un discours à Paris, le 23 septembre 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)