Cet article date de plus de quatre ans.

Haine anti-flics : le ras-le-bol des policiers

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
policiers ras le bol
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une fois n'est pas coutume, ce mercredi 18 mai, ce sont les policiers qui descendent dans la rue. Ils défilent dans toute la France pour dénoncer la haine anti-flics, dont ils se disent victimes.

Des slogans, des affiches... Depuis deux mois, les forces de l'ordre sont violemment ciblées par des manifestants. D'autres s'organisent en amont pour frapper physiquement, comme l'a constaté Philippe Oltra, CRS délégué Alliance-Police nationale. "Dans des buissons, on a retrouvé une quinzaine de bidons d'essence, des manches de pioche avec des pointes dedans"...

Ils réclament plus de moyens

Le 28 avril à Paris, en pleine manifestation, un policier est touché à la tête. Il est grièvement blessé. Un incident qui n'est pas isolé. Pendant ces deux derniers mois, plus de 350 policiers et gendarmes ont été blessés. Un ras-le-bol qui pousse aujourd'hui les policiers à descendre à leur tour dans la rue. Le premier syndicat de la profession demande plus de moyens, déployés en priorité pour arrêter les casseurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.