Cet article date de plus de huit ans.

Charte de la diversité : le bilan six ans après

Lancée en 2004, la charte de la diversité a réuni des entreprises autour d'un objectif : lutter contre les discriminations et favoriser l'égalité des chances dans le monde du travail. En 2010, que sont devenues ces intentions ?
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

Quand la diversité apporte de la performance à l'entreprise (France 5 - La Quotidienne)

La diversité en entreprise : une photographie de la société réelle (France 5 - La Quotidienne)

Lancée en 2004, la charte de la diversité a réuni des entreprises autour d'un objectif : lutter contre les discriminations et favoriser l'égalité des chances dans le monde du travail. En 2010, que sont devenues ces intentions ?

La charte de la diversité en entreprise mobilise-t-elle un grand nombre d'entreprises ?

En 2004, 40 entreprises se sont engagées à promouvoir la diversité. Aujourd'hui, on compte 2 700 signataires de cette charte de la diversité. Actuellement, Kag Sanoussi, secrétaire de la Charte, instaure une approche nouvelle, en proposant aux TPE et PME de mesurer leurs pratiques via un bilan diversité.

Suite à leur adhésion, les entreprises ont-elles vraiment agi ?

Les grands groupes ont beaucoup avancé : la plupart ont mis en place une direction de la diversité. Ils ont dispensé des formations à leurs responsables des ressources humaines et travaillé sur les processus de recrutement, avec des méthodes plus objectives, comme les tests ou les mises en situation. Les grandes entreprises ont également mené des actions ciblées par rapport à certains publics, comme les jeunes ou les personnes handicapées. C'est dans les PME que subsiste le plus gros levier de progrès.  

Comment attester l'implication de l'entreprise ?

Mettre en place des dispositifs de reconnaissance externe fait partie des perspectives d'évolution de la charte de la diversité. En parallèle, un label diversité a été lancé par l'association nationale des DRH (ANDRH) fin 2008. Il est décerné aux entreprises qui le demandent suite à un audit mené par l'Afnor. Une trentaine l'ont obtenu pour le moment.

Le rôle de la charte de la diversité a-t-il été déterminant ?

La prise de parole de dirigeants sur le sujet a levé un tabou. "La discrimination, cela n'existe pas", tel était le discours des entreprises avant les années 2000. Aujourd'hui, le problème est reconnu et on essaie de le surmonter. On observe une féminisation du management ainsi qu'une diversité ethnique et sociale plus grande dans les entreprises. Les progrès sont là, mais ne suffisent pas : les écarts de salaires hommes / femmes persistent, les taux de chômage sont très élevés dans les zones urbaines sensibles? Par ailleurs, les entreprises peinent beaucoup à atteindre le taux de 6% de salariés handicapés fixé par la loi.

Quels axes de progression reste-t-il à suivre ?

Il est important de travailler sur l'ensemble des dix-huit champs de la diversité ? opinions politiques, orientation sexuelle, convictions religieuses, apparence physique, etc. ? et de prendre garde à ne pas négliger certains d'entre eux. Le recrutement a été une thématique largement traitée, il s'agit maintenant de s'attaquer à la gestion des carrières. Enfin, il faut parvenir à diffuser les messages de la charte à l'ensemble des salariés du privé comme du public, et pas uniquement aux directions.En savoir plus :

  •  Nouvelle donne RH, le blog d'Alain Gavand
  •  A Compétence égale regroupe 42 cabinets de recrutement et d'approche directe qui s'engagent à lutter contre les discriminations à l'embauche.

Rédigé par Aurélie DjavadiPublié le 19/07/2010

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Loi Travail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.