Cet article date de plus de cinq ans.

À Rennes, les commerçants sont choqués

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
À Rennes, les commerçants sont choqués
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En marge de la manifestation de vendredi soir dans le centre-ville, des casseurs s'en sont pris aux vitrines de plusieurs boutiques.

C'est un samedi noir pour les commerçants. Ce 14 mai, une partie du centre-ville est restée fermée à cause de la manifestation organisée ce midi, et des dégâts causés par des casseurs hier soir. Après avoir affronté la police, ils ont attaqué des vitrines de banques et de boutiques. Un commerçant indépendant est désespéré. "Quand vous créez une entreprise depuis un an, vous avez des dettes sur le dos, que vous mettez en caution votre maison, voir comment ça finit... Déjà, depuis un mois et demi, on ne fait pas de chiffres, il n'y a plus de clients dans le centre-ville. C'est vraiment très dur", exprime-t-il.

La promesse de l'État

Une autre commerçante se dit "exaspérée parce que c'est une guerre des nerfs, parce que ça dure quand même depuis des mois". En réponse, l'État promet qu'il prendra en charge toutes les polices d'assurance des victimes de vandalisme.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Loi Travail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.