À la centrale de Nogent-sur-Seine, on attend une baisse d'activité

En direct de la centrale de Nogent-sur-Seine (Aube) Frédéric Crotta commente la mobilisation contre la loi Travail sur le site.

France 2

La grève lancée par la CGT a été suivie dans la centrale de Nogent-sur-Seine (Aube) et devrait se généraliser sur les 19 sites nucléaires français. En direct sur place, Frédéric Crotta commente l'organisation de cette mobilisation salariale contre la loi Travail. "Les équipes de nuit vont arriver vers 21h, chaque salarié va être appelé à se prononcer sur le mouvement, et si la grève est votée,  ce qui est fort probable, on va baisser en charge, réduire la vitesse du réacteur."

Nouveau vote demain soir

La charge pourrait ainsi être baissée jusqu'à 75% de la production habituelle d'après un délégué syndical interrogé par France 2. Il y aura ensuite d'autres votes dans les autres centrales, et jeudi soir, "les salariés à Nogent-sur-Seine seront amenés à nouveau à se prononcer sur la suite du mouvement", complète le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), le 25 avril 2011.
La centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), le 25 avril 2011. (MAXPPP)