1er-Mai : que dit la loi sur le travail les jours fériés ?

À la veille du 1er-Mai, la journaliste Sophie Lançon fait le point en plateau sur ce que prévoit la loi en cas de travail les jours fériés.

France 2

Mercredi 1er mai, les Français seront très nombreux à profiter d'un jour férié à l'occasion de la fête du Travail. Mais quels sont les droits les travailleurs les jours chômés ? Tout d'abord, un employeur a parfaitement le droit de faire travailler ses salariés. "Dans le Code du travail, les onze jours fériés sont bien inscrits, mais nulle part la loi n'impose le repos", explique en plateau Sophie Lançon.

Double paie le 1er mai

La journaliste précise tout de même une exception : le 1er-Mai, qui doit être un jour chômé. "Seules les entreprises qui ne peuvent pas arrêter de fonctionner ont le droit de faire travailler leurs salariés, indique-t-elle. Si vous travaillez le 1er mai, quoiqu'il arrive vous serez payé double ce jour-là. Votre entreprise peut prévoir une autre compensation en plus", complète Sophie Lançon.

En 2019, jusqu\'à cinq ponts et quatre weekends prolongés seront possibles, grâce aux jours fériés.
En 2019, jusqu'à cinq ponts et quatre weekends prolongés seront possibles, grâce aux jours fériés. (TOMS AUZINS / ROBERT HARDING PREMIUM / AFP)