Cet article date de plus de sept ans.

Sortir de la routine professionnelle

Vos journées de travail se ressemblent ? Vous vous ennuyez au bureau ? Il est temps pour vous de mettre fin à la routine ! Conseils de Xavier Delaunay, consultant en ressources humaines et entreprenariat, pour sortir ses pieds des pantoufles.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

omment diagnostiquer qu'on est entré dans la routine professionnelle ?Xavier Delaunay : "Quand le fait d'aller au travail devient pesant et difficile, c'est un premier symptôme. Lorsque l'on s'aperçoit que l'on n'a rien à raconter de neuf à son conjoint ou ses amis sur son travail, on peut alors commencer à s'interroger. En France, on est prêt à débourser 250 euros pour faire réviser son véhicule tous les deux ans mais faire un check up professionnel de deux heures tous les ans n'est pas encore entré dans les pratiques. Pourtant, c'est la meilleure manière de diagnostiquer voire d'anticiper la routine professionnelle."Quelle stratégie adopter pour mettre fin au train-train ?X. D. : "Dans un premier temps, il faut identifier la ou les causes de la démotivation et évaluer le degré de satisfaction professionnelle suivant plusieurs critères. Est-ce la nature du travail qui ne me convient plus ? Est-ce l'environnement de travail ?Pour être épanoui dans son job, il faut à la fois des échanges, de l'action personnelle, travailler au bon rythme, de la lisibilité sur sa carrière, la possibilité d'exprimer ses souhaits, une rémunération qui permette de ne pas être en prise avec des contingences financières, une identité professionnelle, du sens.Par ailleurs, les attentes changent également en fonction du cycle de vie personnelle : ce qui nous convenait à vingt ans peut nous ennuyer à quarante.Pour faire le point, je recommande un exercice simple qui permet de définir ses aspirations et sa stratégie. Il suffit de prendre une feuille de papier et de la diviser en quatre parties. En haut à gauche, on note "ce que je veux faire", en face "ce que je ne veux plus faire". Dans la seconde colonne à gauche, "ce que je suis prêt à faire" et en face "ce que je ne pas prêt à faire". Le changement nécessite de faire des choix et d'accepter certaines pertes. J'insiste sur le fait qu'il est très important de tout lister noir sur blanc. De cette manière on entre dans une logique de changement. Quand on écrit, on s'engage !Comment lancer ensuite son plan anti-routine ?X. D. : "L'étape de la planification est essentielle. Il ne peut pas y avoir de projet sans planification. Elle permet de définir les mesures à prendre à court, moyen et long terme. Pour engager son plan anti-routine, la personne peut ensuite placer une photo ou une petite phrase liée à son projet au-dessus de son lavabo. Prenons l'exemple d'une personne qui a un emploi administratif et qui souhaite sortir de la routine en ayant des missions commerciales. Elle affiche, dans sa salle de bains, la phrase suivante "déjeuner avec trois à quatre commerciaux". Chaque matin, sa journée commence par le rappel de cet objectif. Elle le visualise quotidiennement. C'est simple et efficace !"

Rédigé par La rédactionPublié le 08/08/2011

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Développement personnel

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.