Les 10 erreurs à éviter en période d'essai

La période d'essai est, comme au rugby, un essai qui doit être transformé. Voici de précieux conseils pour obtenir l'embauche.

Vous avez survécu au processus de recrutement et vous voilà en poste. Enfin? presque. Comment ne pas vous griller avant la fin de votre période d'essai ?

"C'est seulement lorsque votre période d'essai  sera validée, que vous serez embauché définitivement", prévient Laurence Charneau, consultante à l'Apec. "Ne croyez pas que c'est gagné d'avance". Voici 10 erreurs à éviter.

1. Arriver les mains dans les poches

A votre arrivée dans l'entreprise, soyez impeccable : ponctuel, souriant, chic? Et surtout, en forme. "Reposez-vous ! On ne sort pas la veille d'une prise de poste sous peine de ne pas tenir le lendemain", souligne la consultante.

2. Rester dans votre coin

"Même si le manager vous a introduit auprès de vos collaborateurs directs, vous devez vous présenter au reste de la société", conseille Estelle Raoul, directrice senior chez Page personnel. Par exemple en descendant boire un café avec les fumeurs. C'est un premier pas pour intégrer les "codes" de l'entreprise.

3. Travailler « en roue libre »

Demandez immédiatement à rencontrer votre responsable et fixez ensemble un moyen de faire le point (mail, téléphone?)"Si vous prenez des initiatives sans lui dire ou si vous ne sollicitez que vos collègues, vous risquez de le mettre en porte à faux", explique Laurence Charneau.

4. Croire qu'on a du temps

Définissez concrètement avec votre supérieur hiérarchique ce qu'il attend de vous et quels sont les dossiers urgents. Cela vous permettra de vous mettre au travail dès la première semaine. "On vous a embauché sur un besoin et on attend de vous des résultats rapides".

5. Se croire protégé

"Vous serez jugé sur vos capacités à réaliser vos missions dans le temps imparti, quitte à boucler tard le soir", avertit Estelle Raoul. Le recruteur cherche un collaborateur efficace et fiable, rassurez-le.

6. Vouloir changer les choses

Pour qu'il ait envie de vous garder, il faut laisser entrevoir à votre responsable votre potentiel d'évolution (être à l'écoute, poser des questions?) sans en faire trop. "On vous demande de rentrer dans le moule et non de changer les choses", nuance la consultante.

7. Ne pas se soucier de son image

Attention, justement, à ne pas passer pour un donneur de leçons ("on devrait faire comme ça"?) Ne vous lâchez pas sur les horaires ou dans les pots d'entreprise. Ne prenez pas partie pour Tel ou Untel, ne vous liez pas aux râleurs.

8. Rouvrir les négociations

Misez sur l'évolution du poste plutôt que sur la possibilité de revenir sur ce qui a été négocié en entretien : "Plutôt que d'être revendicatif, il faut se montrer très conciliant", conseille Estelle Raoul.

9. Être nonchalant

Enfin, souriez ! "Pour intégrer définitivement l'entreprise, il faut montrer qu'on y est bien, qu'on est heureux d'être là", poursuit-elle. Vous militerez ainsi pour votre embauche !

10. Attendre la suite

Rencontrer régulièrement votre responsable permettra de rectifier très vite le tir si nécessaire et l'incitera à vous faire très rapidement confiance.