Pompiers : l'intersyndicale décide d'arrêter le mouvement de grève à partir du 1er février prochain après avoir reçu des engagements de Christophe Castaner

La prime de feu des pompiers sera notamment revalorisée. 

Les pompiers ont manifesté mardi 28 janvier à Paris.
Les pompiers ont manifesté mardi 28 janvier à Paris. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

L'intersyndicale des pompiers a décidé, après des mois de grève, de suspendre son mouvement à partir du 1er février prochain, après une entrevue avec le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a appris franceinfo de sources concordantes mardi 28 janvier. Les représentants syndicaux des pompiers sont ressortis de la place Beauvau avec une lettre d'engagements écrits du ministre, qu'ils ont acceptée.

Parmi les engagements du ministre de l'Intérieur, la très attendue réévaluation de la prime de feu des pompiers, qui est revalorisée de 6 points (les pompiers réclamaient une hausse de 9 points). Christophe Castaner s'est également engagé à mettre en place un plan de lutte contre les agressions dont sont victimes les sapeurs-pompiers sur le terrain, ainsi qu'à agir en faveur d'une "réduction de la pression opérationnelle" des pompiers, trop souvent sollicités pour des transports médicaux, par exemple.

Des promesses pas à la hauteur

Christophe Castaner a aussi promis de "répondre aux interrogations des pompiers sur les retraites", a indiqué à franceinfo une source proche du ministre.

Joint par franceinfo, un responsable du syndicat Unsa Sdis de France a expliqué que l'intersyndicale avait "accepté de recevoir la lettre d'engagements écrits du ministre, même si les promesses ne sont pas tout à fait à la hauteur de ce que l'on souhaitait", mais a salué le compromis trouvé après plusieurs mois de grève.

Des soldats du feu venus de toute la France ont manifesté à Paris, ce mardi  à l'appel de leur intersyndicale. Une manifestation émaillée de nombreux incidents. Trois personnes ont été interpellées et des heurts ont opposés pompiers et force de l'ordre.