Cet article date de plus de sept ans.

Il faut jouer le jeu

Témoignage de Manuel Jourray qui a bénéficié de séances de coaching par son entreprise.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Manuel Jourray travaille depuis dix ans dans l'entreprise Outiror, filiale du groupe Le commerce mobile (37). Profitant de la possibilité offerte par son directeur Emmanuel Gasselin de travailler avec un coach, il a su saisir cette opportunité pour rebondir professionnellement. A 30 ans, cet ancien responsable du parc poids lourds se verra bientôt confier le poste de chargé de recrutement.Pourquoi avez-vous senti l'utilité de vous faire coacher ?

"Cela faisait dix ans que j'évoluais dans l'entreprise, toujours côté logistique. J'ai été respectivement chef d'équipe, responsable d'exploitation puis responsable du parc poids lourds. J'avais envie de connaître une autre facette de l'entreprise, en particulier celle des ressources humaines. J'étais justement en train de faire un bilan personnel sur cette éventualité, lorsque mon entreprise m'a proposé de travailler avec un coach. Cette démarche d'accompagnement venait à point pour lever mes doutes et confirmer mes espérances, pour savoir si cette orientation était en phase avec mes compétences et si je la souhaitais réellement."Le courant avec votre coach s'est-il tout de suite bien passé ?

"Oui. J'ai d'abord participé à une séance de présentation commune avec quatre autres collègues. Chacun de nous s'est présenté et la coach nous a parlé de son cursus professionnel, plutôt original. Cela nous a mis très à l'aise et nous a rassuré. J'ai ensuite eu quatre entretiens individuels d'une heure trente chacun, environ toutes les trois semaines. Au total, l'accompagnement a duré deux mois et demi."Qu'avez-vous particulièrement apprécié ?

"Les rencontres se déroulaient dans le salon d'un hôtel. Nous étions donc en dehors de l'entreprise dans un cadre moins formel. J'ai apprécié d'être avec une personne qui n'est pas partie prenante de mon projet professionnel, qui n'y a pas un intérêt direct. Elle est juste là pour m'écouter, m'aider, me soutenir, me donner des pistes de réflexion. Au fil du temps, on s'aperçoit que l'on prend de mieux en mieux conscience de son projet. La seule condition pour parvenir à ce résultat, c'est de jouer le jeu."Aujourd'hui, où en êtes-vous ?

"J'ai fini mes séances. Ce travail m'a confirmé dans mon choix vers les ressources humaines. J'ai d'ailleurs postulé pour devenir chargé de recrutement et d'intégration, et l'entreprise a accepté ma candidature. Je n'attends plus qu'une personne me remplace sur mon ancien poste pour pouvoir endosser ma nouvelle responsabilité."(Janvier 2005) Pour en savoir plus :

  • Le groupe Le commerce mobile regroupe diverses activités (principalement des équipements de biens de la maison et de l'alimentation) au travers de son concept de Camions-Magasins, stationnés sur les places des villages. Sa principale filiale est la PME Outiror, spécialisée dans le matériel de bricolage, de jardin et des biens d'équipement pour la maison.
  • Brigitte Roujol, coach de Manuel Jourray, fondatrice et responsable éditoriale du site Coaching Avenue.

Rédigé par Corinne DillensegerPublié le 18/10/2005 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.