Formations : que vaut vraiment le plan du gouvernement ?

France 2 a enquêté sur la promesse anti-chômage de François Hollande : 500 000 formations. L'engagement a été pris en janvier, mais a-t-il vraiment été respecté ?

France 2

Aujourd'hui dans les agences Pôle Emploi, obtenir une formation n'a jamais été aussi facile. Plus de formations c'était la promesse de François Hollande en janvier dernier. Un milliard d'euros a été débloqué pour financer 500 000 formations. Mais permettent-elles vraiment de retrouver un emploi et sont-elles toutes de qualité ? Dans le catalogue des formations, il y a celles qui proposent d'"apprendre un métier" : agent de sécurité, boucher ou encore maçons, des secteurs qui recrutent. Il y en a d'autres aux intitulés plus vagues qui parlent de "se préparer à l'emploi" ou encore celle "DIGIT'Elles". Mais à quoi peut-elle bien servir ?

Certaines formations ne répondent pas aux attentes

Cette formation se déroule à Caen (Calvados). Ici, les stagiaires révisent les bases comme l'orthographe, la conjugaison ou les mathématiques. C'est le cas de Florence Mouillard, 49 ans, au chômage depuis un an. Son projet : passer le CAP Petite Enfance. Mais avant l'examen, elle doit combler quelques lacunes. Certaines formations ne répondent pas aux attentes des chômeurs qui en bénéficient, comme un celle de l'apprentissage de la cuisine. Après de nombreuses plaintes de chômeurs sur le manque de matériel et l'insalubrité des cuisines, l'organisme qui propose les cours a été mis en demeure par Pôle Emploi de se mettre en conformité et ne prend plus de stagiaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Panneau de direction de Pôle emploi à Montpellier.
Panneau de direction de Pôle emploi à Montpellier. (PASCAL GUYOT / AFP)