Dans le Gard, l’armée de l’air offre des vols de perfectionnement à de futurs jeunes pilotes

Publié
FTR
Article rédigé par
Véronique Dalmaz-Nicolas - franceinfo
France Télévisions

A Nîmes, près de 70 lycéens qui s’initient à l’aéronautique ont bénéficié d’un vol avec des instructeurs et d’anciens pilotes de l’armée de l’air. Un dispositif mis en place pour confirmer des vocations. #IlsOntLaSolution

Denis, 16 ans, vient de valider son brevet d’initiation à l’aéronautique (BIA). Il a déjà dix heures de vol à son actif. Mais ce jour-là, ce cours de perfectionnement est offert par l’armée de l’air. "L’élève est mis en place "pilote" avec un instructeur à ses côtés. Lors de ces vols, on laisse la place à l’élève et on lui demande de s’approprier ses premières sensations", explique Yves Maret, président de l'aéroclub du Gard. Ces trente minutes au-dessus du paysage gardois sont l’occasion de mettre en pratique les connaissances acquises pendant la formation du BIA.

Installés dans le cockpit aux côtés de pilotes chevronnés, les lycéens profitent de précieux conseils. "Pour eux, c’est une formation supplémentaire dans leur approche et c’est une confirmation de ce qu’ils ont vu initialement", précise Yves Maret.

Des métiers exigeants 

Si ce moment est magique pour tous ces jeunes, il est aussi l’occasion de rappeler à quel point les professions liées à l’aéronautique sont exigeantes. "Ce sont des métiers qui sont très normés donc il faut pouvoir se couler dans un moule, appliquer les normes, méthodes et procédures parce que dans l’aérien, les problèmes mal traités peuvent avoir des conséquences désastreuses", prévient Gérard Garcia, pilote de ligne à la retraite.

L’objectif de ces vols organisés régulièrement par l’armée de l’air est de donner, aux plus passionnés, toutes les clés pour prendre la bonne décision et pourquoi pas l'envie d'épouser une carrière militaire.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.