Cet article date de plus de huit ans.

Le bilan de compétences en cinq points

La phase préparatoire au bilan conditionne fortement sa bonne réussite.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

Le bilan de compétences dans le droit du travail

D'après l'article L. 900-2 du Code du travail, les actions de bilan de compétences "ont pour objet de permettre à des travailleurs d'analyser leurs compétences professionnelles et personnelles ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation". Le Code du travail indique également que le bilan "ne peut être réalisé qu'avec le consentement du travailleur" (Art L.900-4-1) et que ce dernier est "le seul destinataire des résultats détaillés et d'un document de synthèse".

Un bilan de compétences, pour quoi faire ?

Les raisons de faire un bilan de compétences sont variées, on peut citer comme exemple :

  • "je veux changer de métier mais je ne sais pas quoi faire ?"
  •  "mon entreprise souhaite me faire évoluer vers un nouveau poste, est-ce que j'ai vraiment les compétences" ;
  • "je ne trouve pas de travail avec ma formation actuelle, faut-il que je me réoriente ?"...

Le bilan de compétences est l'occasion de faire un état des lieux de vos savoirs, de vos savoir-faire ainsi que de votre savoir être. Cet état des lieux peut déboucher sur un projet d'emploi, de création d'entreprise, de formation...

Trois possibilités de financements pour le bilan de compétences

Si c'est vous qui décidez de faire un bilan de compétences, trois modes de financements sont possibles. Si c'est votre entreprise qui vous le propose, un seul mode est envisageable, le premier :

  • le plan de formation de l'entreprise : l'entreprise utilise les fonds dédiés à la formation pour financer un bilan et sollicite le centre de bilan de son choix ;
  • le Fongecif : si vous répondez à des conditions d'ancienneté spécifique, selon que vous êtes en CDI, CDD ou intérim, vous pouvez solliciter le financement d'un congé bilan de compétences auprès du Fongecif ou d'un autre organisme paritaire agrée selon le secteur d'activité, le FAF-TT  pour les intérimaires par exemple ;
  • vous-même : vous pouvez décider de financer vous-même un bilan de compétences. Comptez autour de 1 000 euros dans ce cas.

Qui réalise les bilans de compétences ?

Les bilans de compétences peuvent être réalisés dans un centre interinstitutionnel de bilan de compétences, un cabinet de conseil en recrutement, un organisme de formation... Les Fongecif ou les organismes paritaires agrées habilitent, les centres susceptibles de recevoir des personnes financées par eux. Si vous financez vous-même votre bilan, vous pouvez cependant consulter leurs listes pour obtenir des adresses.

Le déroulement d'un bilan de compétences ?

Aucun texte réglementaire ne fixe de cadre précis au bilan de compétences. Le site national du Fongecif précise deux éléments clés quant au déroulement du bilan : Le bilan se déroule en trois phases (préliminaire, d'investigation, conclusion). Les trois phases sont normalement menées de façon individuelle. Les témoignages tendent à montrer que les méthodes employées par les centres varient de la série d'entretiens individuels approfondis à la réalisation de nombreux tests de personnalité. Avant de choisir votre centre, posez-vous la question : "qu'est-ce que j'attends de ce bilan ?", afin de trouver un prestataire qui réponde effectivement à votre attente.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bilan de compétences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.