Apprentissage : l'industrie recrute

Le gouvernement mise beaucoup sur l'apprentissage. À la clé de cette filière, il y a d'ailleurs quasiment toujours un CDI, comme dans le secteur de l'industrie par exemple. Dans les Hauts-de-France, la métallurgie va recruter 5 500 personnes par an d'ici à 2020.

France 3

Il le sait, à l'issue de sa formation, Adrien sera embauché. Apprenti en chaudronnerie, il alterne les semaines à l'école et à l'entreprise. L'industrie l'attirait depuis longtemps, mais comme souvent, la mauvaise image du secteur l'a poussé dans un premier temps à choisir une autre voie. "Déjà en fin de troisième j'avais envie de partir en chaudronnerie, mais j'avais une bonne moyenne donc on m'a dit d'aller en général. Du coup, j'ai eu mon bac et je me retrouve ici en CAP quand même", raconte le jeune homme.

Une méconnaissance de l'industrie

Pendant sa formation, Adrien est payé un peu plus de 500 € par mois. Dans cette entreprise, c'est David Herbaux qui forme les apprentis. Passionné par son métier, il regrette que les jeunes connaissent si mal l'industrie. Ce centre de formation aux métiers de l'industrie cherche 500 jeunes pour la rentrée prochaine. L'an passé, 10 % des postes d'apprentis n'ont pas été pourvus, pourtant, 86 % des diplômés de ce centre ont un emploi six mois après leur sortie. Peu de secteurs de l'économie offrent du travail à ces jeunes avec autant de certitude.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Education national Jean-Michel Blanquer lors d\'une visite au lycée professionnel Auguste Perdonnet à Thorigny-sur-Marne, le 16 février 2018.
Le ministre de l'Education national Jean-Michel Blanquer lors d'une visite au lycée professionnel Auguste Perdonnet à Thorigny-sur-Marne, le 16 février 2018. (LUC NOBOUT / MAXPPP)