Covid-19 : un nouveau coup de pouce de l'État pour aider les entreprises

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a annoncé que de nouveaux secteurs allaient bénéficier du Fonds de solidarité. 31 activités au total sont concernées comme les loueurs de voitures, des blanchisseries ou encore des fleuristes.

France 2

De l'aide et vite, c'était le souhait des fleuristes touchés de plein fouet par la crise sanitaire. Jeudi 8 octobre, chez Laurent Sintes, un fleuriste de Montpellier (Hérault), il y a seulement quelques bouquets à confectionner. L'activité peine à redémarrer. Le secteur de l'événementiel à l'arrêt représente 40% de son chiffre d'affaires. "L'été on a perdu beaucoup de regroupements familiaux, donc on a moins de bouquets à la vente au quotidien", explique-t-il.

L'activité partielle sera prise en charge à 100%

Les quatre salariés de Laurent Sintes sont au chômage partiel et il a pu bénéficier du report de charges. Mais les aides ne suffisent plus. Face à cette situation, le gouvernement élargit les aides pour les fleuristes. Ils pourront de nouveau bénéficier du Fonds de solidarité interrompu en juin, - cela représente jusqu'à 10 000 € par mois -, mais aussi de l'exonération de charges dues pour les premiers mois de l'année. L'activité partielle sera prise en charge à 100%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Covid-19 : un nouveau coup de pouce de l\'État pour aider les entreprises
Covid-19 : un nouveau coup de pouce de l'État pour aider les entreprises (FRANCEINFO)