Rentrée scolaire : elle est de plus en plus chère pour les parents

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
L'heure de la rentrée arrive, ce qui signifie aussi l'approche des achats de fournitures scolaires. Une addition qui augmente légèrement cette année, mais heureusement, les familles les plus précaires commencent à recevoir une allocation.
FRANCE 3
Article rédigé par
A.Peyrout, H.Smague, F.Fontaine, P-L.Monnier - France 3
France Télévisions

L'heure de la rentrée arrive, ce qui signifie aussi l'approche des achats de fournitures scolaires. Une addition qui augmente légèrement cette année, mais heureusement, les familles les plus précaires commencent à recevoir une allocation.

Comme chaque année, c'est le passage obligé de la rentrée : les fournitures scolaires. Pour la famille Zargari, c'est tout une organisation. Avec trois enfants, il faut se plier à trois listes différentes. Pour les aider dans leurs dépenses, les parents perçoivent une allocation de rentrée scolaire, 1 500 euros au total. Comme eux, les foyers modestes percevront 370 euros pour un enfant de six à dix ans, 390 euros pour un enfant de 11 à 14 ans, et 404 euros pour un enfant de 15 à 18 ans. Malgré ce coup de pouce financier, ils essaient de limiter les frais au maximum.

Versement à partir du 17 août

"On fait attention aux prix, on regarde s'il y a des promos, pour les cahiers de brouillon on va les prendre par cinq, c'est moins cher quand ce sont des lots", explique Karine Zargari. Cette aide est effectivement bienvenue, et ne servira pas seulement à payer des fournitures, mais aussi aux frais annexes durant toute l'année. Comme tous les bénéficiaires, cette famille devrait commencer à toucher cette allocation à partir du mardi 17 août. "Selon une enquête de la confédération syndicale des familles, en moyenne, la rentrée coûte 332 euros", explique le journaliste Paul-Luc Monnier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.