Enfants placés : la solitude des jeunes majeurs sans accompagnement

Près de 25% des SDF sont d'anciens enfants placés en foyer ou dans des familles. À leur majorité, ils sont laissés sans aide, sans accompagnement, du jour au lendemain.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Une épave garée en plein Paris. Claude s'y réfugie le soir pour éviter de dormir dehors, elle a 19 ans. Depuis l'âge de 4 ans, elle est ballottée de foyers en familles d'accueil, toute sa vie tient aujourd'hui dans le coffre de cette voiture. Depuis qu'elle a 18 ans, aucune structure ne veut plus l'accueillir, elle n'existe plus aux yeux de l'État. "Du jour au lendemain, t'as plus rien, tu te sens abandonné, t'es vraiment seule", explique-t-elle. Dans ces conditions, difficile pour les anciens enfants placés d'éviter la rue : ils représentent près d'un quart des SDF. Chaque semaine, certains viennent retrouver un peu de soutien moral dans une association. Pour Claude, les ennuis s'accumulent, elle vient de se faire voler ses papiers. Les bénévoles sont tous des enfants de l'aide sociale, ils ont vécu ce moment critique, celui où les aides s'arrêtent.

Accompagner les jeunes après leur majorité

Matthieu, lui aussi, s'est retrouvé à la rue à 18 ans, du jour au lendemain. Mais une aide a sauvé sa vie. Aujourd'hui, à 19 ans, il a un emploi dans la restauration. Il s'en est sorti grâce à un dispositif expérimental, un foyer qui a décidé de maintenir un lien avec les jeunes. Matthieu vient toutes les semaines, on l'aide dans ses démarches. Dans le Val d'Oise, 25 enfants placés sont accompagnés dans l'autonomie. Un lien essentiel qui manque cruellement à tous ces jeunes sans attache. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La solitude des enfants placés
La solitude des enfants placés (FRANCE 2)