Comment l'Europe aide les associations nationales pour les plus démunis

Le Fonds Européenn d'Aide aux plus Démunis (FEAD) subventionne de nombreuses associations, mais son budget pourrait baisser drastiquement dès 2021. 

Aux Restos du cœur, 1 repas sur 4 dépend des financements européens. En effet, chaque semaine, des fonds de l'Union européenne subventionnent des produits de première nécessité qui sont livrés directement aux centres d'accueil des Restos du cœur. Il s'agit du Fonds européen d'Aide aux plus Démunis (FEAD), une mention indiquée dans tous les centres. Pour la période 2014-2020, le FEAD est doté de 3,8 milliards d'euros, dont 500 millions d'euros pour la France. Cela permet de financer plusieurs associations, les Restos du cœur, la Croix rouge française ou encore le Secours populaire.

Des États cofinanceurs

Le montant du fonds est décidé lors du vote du budget par la Commission européenne, le Parlement européen et les pays membres. Une fois que son montant global est connu, la Commission européenne doit approuver les programmes nationaux et chaque État se voit ainsi attribuer une enveloppe précise qu'il doit cofinancer à hauteur minimum de 15%. Enfin, les pays choisissent eux-mêmes les associations qui bénéficient de ce fonds. Une diminution importante de ces aides est prévue dans le prochain budget européen. À partir de 2021, elles devraient quasiment être divisées par deux.

Le taux de pauvreté s\'établit à 14% de la population, selon des chiffres publiés par l\'Insee, mardi 11 septrembre 2018. 
Le taux de pauvreté s'établit à 14% de la population, selon des chiffres publiés par l'Insee, mardi 11 septrembre 2018.  (PATRICK KOVARIK / AFP)