Cet article date de plus de deux ans.

Allocations chômage : Édouard Philippe envisage la dégressivité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Allocations chômage : Édouard Philippe envisage la dégressivité
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Faut-il rendre dégressives les allocations chômage pour les salaires très élevés ? Édouard Philippe s'y est dit favorable, alors que des syndicats comme la CGT ou la CFDT y voient une ligne rouge à ne pas franchir. Alors, quelle efficacité pourrait avoir cette mesure ?

Moins d'allocations chômage au bout d'un certain temps. En une seule phrase, Édouard Philippe le confirme : c'est une piste sérieuse de réforme. Une dégressivité qui serait réservée aux hauts salaires seulement. Pour Aurélien Taché, un député de la majorité, cela pourrait être les cadres qui touchent plus de 5 000 € d'allocations chômage par mois. La dégressivité de l'assurance chômage est un système qui a déjà existé pour tous les demandeurs d'emploi en France dans les années 1990. Bilan : peu efficace, selon la plupart des économistes.

"C'est hors de question"

Aujourd'hui, le Medef est favorable au retour de cette mesure, mais les syndicats de salariés ferment la porte. Pour la CFDT, c'est encore un moyen de culpabiliser les chômeurs. "La logique sous-jacente de ça, c'est que des gens profiteraient de leurs droits à outrance pour ne pas reprendre du travail. C'est une ligne rouge, bien sûr que c'est hors de question", réagit Laurent Berger, secrétaire général du syndicat. La piste de la dégressivité ne figure pas pour l'instant au menu des négociations sur l'assurance chômage, mais ce dossier devrait s'inviter dans les débats ces prochaines semaines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.