Aides à domicile : des offres d'emplois qui ne trouvent pas preneurs

En cette période de crise sanitaire, les besoins d'accompagnement à domicile pour les personnes les plus fragiles augmentent. Malgré tout, le secteur qui devrait être en pleine expansion peine à trouver de la main d'œuvre. 

Article rédigé par
O. Lévesque, M-E. Guidee-Banerjee, E. Noël - France 3
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une aide à domicile auprès d'une personne âgée. (illustration) (FREDERICK FLORIN / AFP)

Pendant une heure et demie par semaine, Véronique Lévenard est une oreille attentive, presque une confidente. Pour cette jeune centenaire domiciliée en région parisienne, elle est bien plus qu'une aide pour les tâches du quotidien. Cette salariée a été recrutée du jour au lendemain : "Une annonce est parue, je les ai appelé et directement j'ai été embauchée", raconte-t-elle. 

Le manque de candidatures inquiète fortement 

Depuis le début de la crise sanitaire, les besoins en aide à domicile ont bondi de 20 % selon la profession. Au sein de l'Association de soins et d'aide à domicile (ASAD), le manque de personnel est criant. Des offres d'emploi sont publiées en performance sur le site. "Il faut trouver les bons profils. Ça nécessite des qualités humaines, des qualités organisationnelles, il faut être véhiculé", développe Agnès Labarre, présidente de l'association. Et les salaires, à peine supérieurs au Smic, sont un frein pour les candidats. Une situation qui pourrait encore s'aggraver avec la vaccination obligatoire du personnel à partir du 15 septembre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.