Bâtiment : recherche salariés à tout prix

France 2 s'est rendue dans une entreprise de bâtiment qui a du mal à recruter. Les métiers de coffreur et de mouleur n'attirent pas. Elle vient d'organiser une campagne de recrutement originale avec Pôle emploi. Dix-neuf chômeurs étaient convoqués sur place, à l'usine.

FRANCE 2

Ils sont venus tôt, le CV sous le bras. Parmi ces demandeurs d'emploi, aucun n'a d'expérience de coffreur-boiseur. Pourtant, Christopher Mortelette, le chef de production, a besoin de dix employés au plus vite. Alors, il va tenter de les convaincre de rejoindre l'entreprise, avec à la clé une formation et un salaire de 1 200 € par mois. Dans ce petit groupe, Sabine Lernould, 31 ans et maman de trois enfants. Maçonne de formation, elle n'a pas travaillé depuis un an. La visite à peine achevée, elle est reçue pour un entretien d'embauche. Comme huit autres personnes ce jour-là, Sabine est retenue pour une semaine d'immersion. Lundi, elle se tiendra ici, dans l'atelier. Si le test est concluant, elle entamera une formation de deux mois, avant peut-être un CDI.

De la formation à la chaîne de production

Sébastien Roussel, le directeur, organise ce recrutement exceptionnel, car il est persuadé que sa PME de 38 salariés peut faire beaucoup mieux. En ce moment, l'entreprise construit les gradins d'un stade de football. Pour tenir les délais, Sébastien Roussel a fait appel à ces coffreurs venus exprès du Portugal. Pour éviter cette situation à l'avenir, il est prêt à accompagner ses futurs salariés. Une précédente session de recrutement organisée l'an dernier a permis de former six personnes, qui sont encore dans l'entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des ouvriers travaillent sur une maison en cours de construction, le 29 septembre 2011 à Estaires (Nord).
Des ouvriers travaillent sur une maison en cours de construction, le 29 septembre 2011 à Estaires (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)