Baisse du chômage : un problème d'actualisation des demandeurs d'emploi

Le chômage a reculé de 0,8% en janvier. Mais les chiffres sont à prendre avec des pincettes : il y a eu un nombre anormal de désinscriptions liées à une absence d’actualisation de la part des demandeurs d’emploi.

(Un centre Pôle emploi à Sain-Ouen (Seine-Saint-Denis) © MaxPPP)

Les chiffres du chômage font le yo-yo. Du mieux en novembre 2015, du moins bien en décembre et, finalement, une baisse de 0,8% du nombre de demandeurs d’emploi en janvier 2016. Les chiffres ont été dévoilés ce mercredi par le ministère du Travail. Sur un an, la tendance reste tout de même à la hausse, avec 1,8% de chômeurs en plus.

Il est bien trop tôt pour parler d'une inversion de la courbe du chômage. Il s’agit plutôt d'une stabilisation. Et cette embellie du mois de janvier pourrait être trompeuse : la Dares – la direction des statistiques de l'emploi, un organisme indépendant –  indique dans son état des lieux à fin janvier 2016 qu’un nombre important d’inscrits à Pôle Emploi est sorti des statistiques pour défaut d’actualisation. En clair, des données pas à jour qui pourraient fausser partiellement ces bons résultats.

"En janvier 2016, le nombre de sorties de catégories A, B et C pour cessation d’inscription pour défaut d’actualisation a enregistré un rebond inhabituellement fort, après la baisse observée en décembre, ce qui affecte à la baisse le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C en janvier"
— Direction des statistiques de l'emploi 

Le gouvernement compte maintenant sur  le second volet du Plan d’urgence pour l’emploi mis en place dans une semaine pour accélérer le recul du chômage. Le Plan devrait doubler le nombre de formations ouvertes aux demandeurs d’emploi avec 500 000  formations supplémentaires pour les métiers d’avenir. Ce qui devrait permettre de réduire le nombre de chômeurs.

A LIRE AUSSI ►►►Hollande : un plan pour l'emploi et la croissance à "deux milliards d'euros"