Cet article date de plus de huit ans.

Automobile : vers la fin des vitres teintées, près de 2 000 emplois menacés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Automobile : vers la fin des vitres teintées, près de 2 000 emplois menacés
Automobile : vers la fin des vitres teintées, près de 2 000 emplois menacés Automobile : vers la fin des vitres teintées, près de 2 000 emplois menacés (FRANCE 2 )
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

Les vitres teintées pour les voitures seront désormais interdites à l'avant des véhicules. La mesure sera mise en place à partir du mois de janvier.

Les vitres teintées à l'avant des voitures pourraient bientôt disparaître. Le gouvernement prévoit de déposer un décret pour les interdire dès le mois de janvier. En cas d'infraction, l'addition pourrait être salée : 135 euros d'amende et trois points de retrait sur le permis.

Sécurité versus emploi

Objectif de la mesure : faciliter les contrôles routiers. Les associations de sécurité routière se réjouissent. "C'est une sécurité pour les motards qui cherchent le regard des conducteurs dans les rétroviseurs et ensuite, c'est une sécurité parce que ça va permettre les contrôles sur la ceinture de sécurité et sur l'utilisation des smartphones", note Christophe Ramond, directeur des études et recherches de la Prévention routière.

Les professionnels de la pause de film, eux, ne sont pas de cet avis. Pour eux, l'interdiction des vitres teintées à l'avant des voitures est une aberration. Au total, selon la profession, près de 2 000 emplois en France seraient menacés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.