Cet article date de plus de cinq ans.

Au plus près des Compagnons du devoir

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
Au plus près des Compagnons du devoir
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Ce samedi 23 janvier, Louis Laforge vous emmène au plus près des Compagnons du devoir.

François Hollande dévoilait lundi 18 janvier son plan d'urgence pour l'emploi. Un plan qui comprend la relance de l'apprentissage. Louis Laforge s'est rendu au plus près des Compagnons du devoir qui forme 10 000 jeunes par an. Le métier de maréchal-ferrant est l'une des 27 professions que les Compagnons du devoir peuvent apprendre durant leur fameux tour de France.

Jusqu'à huit ans de formation

À 21 ans, Ombeline fait partie des 3 000 apprentis-compagnons actuellement sur les routes de France. Depuis septembre, elle a posé ses valises en Loire-Atlantique, chez Alex où elle est rémunérée au SMIC, soit un peu plus de 1 000 euros nets par mois. Le métier de maréchal-ferrant existe depuis 3 000 ans. Et même si les techniques ont évolué, les fondamentaux restent les mêmes. Pauline, elle, est déjà compagnon pâtissière. Elle termine son tour de France dans une boulangerie-pâtisserie nantaise. À 24 ans, elle gagne environ 1 400 euros par mois. C'est sa septième entreprise depuis le début de sa formation il y a huit ans. Et la journée est longue pour les apprentis. Après une journée de travail, un repas suivi de deux heures de cours. À la fin du tour, plus 95% des Compagnons accèdent à des postes à responsabilité sur des emplois intéressants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.