Ecotaxe : 839 millions d'euros d'indemnités pour Ecomouv'

L'État va verser 839 millions d'euros à la société Ecomouv' qui était chargée de collecter l'écotaxe. Son abandon oblige les pouvoirs publics à verser des indemnités qui seront réglées sur dix ans.

(Un portail écotaxe sur l'autoroute © MAXPPP)

L'abandon de l'écotaxe va coûter 839 millions d'euros d'indemnités à l'État. Les pouvoirs publics et la société Ecomouv' ont donc trouvé un accord après la rupture du contrat par l'État. Selon les syndicats, cette somme sera réglée sur 10 ans. "Un premier règlement de 580-590 millions d'euros d'ici fin février 2015, puis 30 millions d'euros annuels sur 10 ans", explique Olivier Kamiri, le délégué CGT d'Écomouv'.

Fin octobre, le gouvernement avait annoncé résiliation du contrat signé en octobre 2011 avec Ecomouv'. A l'époque, il entendait contester la validité de l'accord pour éviter de payer une indemnisation. L'écotaxe, qui avait provoqué la colère des "bonnets rouges" bretons, avait été remplacée par un péage de transit poids lourds plus restreint, lui-même abandonné sous la pression des transporteurs routiers, il y a trois semaines.

 

La société Ecomouv', filiale de l'italien Atlantia, a déjà mis en place 173 portiques, d'une valeur de 500.000 à un million d'euros, permettant de recenser les passages sur les routes et compte 200 salariés environ à Metz. Un plan social est actuellement en cours. Mi-décembre, les salariés avaient demandé à l'État d'intervenir dans ce PSE (plan de sauvegarde de l'emploi).