Économie : les professionnels font part d'imagination face à la crise

Les conséquences de la crise sanitaire sont visibles sur l’économie. Selon l’INSEE, le PIB de la France a chuté de 13,8% au printemps dernier, période du confinement. Aucun secteur, tels l’hôtellerie ou restauration, n’est épargné. Pour y faire face, les professionnels font preuve d’imagination, comme un traiteur du Doubs qui a lancé un food-truck 

Traiteur à Vieilley, dans le Doubs, Régis Arents est prêt à tout pour sauver son activité de traiteur. A l’œuvre dès 5h30 le matin, le professionnel reçoit peu de commandes depuis plusieurs semaines : le confinement puis les règles sanitaires impactent son chiffre d’affaire. Il témoigne : "Je suis passée de cinq ou six prestations par semaine à une, donc c’est presque 70% de moins". Pour réagir, il est prêt à tout et notamment à se diversifier. 

Un food-truck comme solution 

Traiteur le matin, l’auto-entrepreneur devient cuisinier nomade le soir. "C’était une nécessité, il fallait absolument trouver une roue de secours, une activité complémentaire pour pouvoir vivre", reprend-il. Depuis la fin du confinement, de nombreux professionnels de la restauration ont dû diversifier leur activité, tout en prenant garde à ne pas dénaturer leur profession. Au volant de son food-truck, Régis Arents quant à lui continue sa route vers un horizon encore incertain. 


Le JT
Les autres sujets du JT
Économie : les professionnels font part d\'imagination face à la crise
Économie : les professionnels font part d'imagination face à la crise (France 3)