Cet article date de plus de six ans.

Des salariés français en route vers l'Allemagne pour plaider leur cause

Une délégation de salariés de l'usine Fenwal, une entreprise menacée par un plan social, est sur la route ce dimanche pour rallier l’Allemagne. Ils souhaitent rencontrer les dirigeants de l’entreprise dans la banlieue de Francfort, 800 kilomètres pour dire leur colère face à l’annonce de la suppression de 338 emplois.
Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Manifestation des salariés de Fenwal à La Châtre, dans le Berry, en octobre dernier © Maxppp)

Dans le Berry, l'énergie du désespoir pour les salariés de l'entreprise Fenwal, une société qui fabrique des poches à sang, sont sous le coup d'une menace depuis trois mois. Un plan social prévoit la suppression de 338 emplois, cela représente les deux-tiers des effectifs. Un véritable coup de massue pour cette entreprise installée dans une petite commune de 4.000 habitants à La Châtre. Fenwal appartient à un groupe allemand, alors pour dire leur colère, une délégation de salariés part ce dimanche en car pour 800 kms, 12 heures de route, afin de rencontrer lundi les dirigeants, dans la banlieue de Francfort. Des dirigeants qui se refusent à les recevoir et leur proposent à la place de rencontrer un de leur représentant, qui d'ailleurs ne recevra qu'une délégation de la délégation.

De quoi mettre encore plus en colère, si toutefois c'était possible, les salariés de Fenwal. Ils déposeront une pétition signée par 30.000 personnes au siège du groupe, avant de faire la route dans l'autre sens dès lundi midi. Pendant qu’une partie des salariés iront plaider leur cause en Allemagne, ceux restés dans le Berry manifesteront devant leur entreprise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.