Des milliers de foyers privés d'aide personnalisée au logement (APL)

78.000 foyers vont être privés, en partie ou en totalité, de l'APL, l'aide personnalisée au logement dès ce mois d'août, en raison d'une mesure voulue par le gouvernement pour freiner l'inflation des loyers et donc mieux les encadrer.

(Des milliers de foyers privés d'APL © PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Depuis le 1er juillet 2016, et l'entrée en vigueur d'un décret de la loi de Finances, la méthode de calcul a changé et 78.000 foyers vont être privés, en partie ou en totalité, de l'APL. A l'origine, une mesure voulue par le gouvernement pour freiner l'inflation des loyers et donc mieux les encadrer. 

16.000 familles privées de l’APL

La caisse d'allocation familiale a mis en place de nouveaux barèmes. Si votre loyer est trois fois et demi supérieur au loyer de référence, votre allocation logement sera diminuée voire supprimée.16.000 foyers verront leur APL disparaître dès le mois d'août, parce que leur loyer est désormais considéré comme trop élevé. Une mesure absurde selon Serge Incerti-Formentini, président d'honneur de la confédération nationale du logement : "Une famille qui cherche du travail et qui est à Paris et qui n’a pas d’autres moyens que d’aller dans le privé pour se loger et payer plus de 1000/1200 euros. Comment voulez-vous qu’elle fasse ce n’est pas de sa faute. Elle ne peut pas avoir un logement social, donc elle est obligée de faire des efforts pour se loger et on lui dit 'votre loyer ne correspond pas à vos revenus'… C’est un peu le chien qui se mord la queue" .

70 euros en moins pour 60.000 foyers

60.000 autres foyers verront leur aide au logement baisser en moyenne de 70 euros par mois. Mais il faut relativiser pour Frédéric Marinacce, directeur des politiques familiales et sociales à la CNAF (Caisse nationale des allocations familiales) :  'Il ne faut pas inquiéter les gens, dans la majorité ils vont continuer à percevoir l’aide au logement".

L'APL est actuellement délivrée à quelque 6,5 millions de bénéficiaires, locataires ou propriétaires, sous conditions de ressources.