Cet article date de plus d'un an.

Vidéo La journaliste Masih Alinejad dénonce à Davos la situation des Iraniennes et Afghanes

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Au forum économique de Davos, qui s'est tenu du 16 au 20 janvier 2023, Masih Alinejad, journaliste, a interpellé les participants sur la répression envers les femmes en Iran et en Afghanistan. Brut vous montre en images son discours.
VIDEO. La journaliste Masih Alinejad dénonce à Davos la situation des Iraniennes et Afghanes Au forum économique de Davos, qui s'est tenu du 16 au 20 janvier 2023, Masih Alinejad, journaliste, a interpellé les participants sur la répression envers les femmes en Iran et en Afghanistan. Brut vous montre en images son discours. (Brut.)
Article rédigé par Brut.
France Télévisions
Au forum économique de Davos, qui s'est tenu du 16 au 20 janvier 2023, Masih Alinejad, journaliste, a interpellé les participants sur la répression envers les femmes en Iran et en Afghanistan. Brut vous montre en images son discours.

Je dois dire que je suis très reconnaissante qu’enfin, enfin, le Forum économique mondial ait invité une femme iranienne, et pas pour une table ronde annexe. Avant, c’étaient surtout les dictateurs qu’on invitait ici. Les mêmes sièges, pendant des années.” Voici ce qu’a déclaré Masih Alinejad, journaliste iranienne, lors de sa prise de parole au forum économique de Davos. Sur scène, elle dénonçait la situation des femmes iraniennes et afghanes, face à la répression. “On parle de la gouvernance des femmes. Être une femme libre, en Iran, c’est un crime. Je viens d’un pays où le fait même d’imaginer gouverner, c’est un crime”, expliquait la journaliste. 

 “Je vois un motif d’espoir dans l’unité”

Les dictateurs sont plus unis que nous, qui nous préoccupons d’égalité, de féminisme, de dignité, de liberté, et ça me fait peur. Ma vie a été bouleversée parce que le gouvernement iranien a envoyé quelqu’un pour me tuer à New York, pour me kidnapper sur le sol américain. Ma vie ne m’importe pas, mais quand je vois que les femmes iraniennes se font tuer et violer et que les femmes afghanes se font expulser des écoles, mais que nous ne sommes toujours pas unies, ça me fait peur”, continue Masih Alinejad. 

Elle appelle alors à l’unité des sociétés occidentales face aux talibans et à la République islamique. “Je vois un motif d’espoir dans l’unité. Je voudrais inviter le monde entier à montrer votre unité, votre solidarité avec les femmes d’Iran et d’Afghanistan. Je pense que le moment est venu pour que, dans le monde entier, les femmes manifestent pour les Iraniennes et les Afghanes. Il y a des adolescentes en Iran et en Afghanistan qui comptent sur nous.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.