La France n'a plus rien à craindre de Bruxelles

Du fait d'un sursaut de la croissance et de la montée des partis europhobes, l'Union européenne se montre indulgente vis-à-vis de la France.

FRANCE 2

La Commission européenne, qui critiquait la France pour ses déficits – Paris était même menacée de sanctions économiques – semble changer d'avis au vu de l'embellie de la croissance dans l'Hexagone. "L'ambiance a complètement changé en très peu de temps", rapporte François Beaudonnet, journaliste de France 2 en direct de Bruxelles. "Nous sommes un pays qui fait des réformes, a assuré la Commission", explique-t-il.

Des raisons économiques et politiques

"Cela s'explique d'abord par le fait que certains de nos indicateurs économiques virent au vert. La deuxième raison est politique. La Commission sait qu'elle ne peut pas être trop dure au moment où les partis europhobes progressent partout, au moment où l'austérité est vécue comme un véritable repoussoir et que le Royaume-Uni envisage de faire un référendum sur la sortie de l'Europe", poursuit le journaliste. "La France n'a donc plus rien à craindre de Bruxelles pour l'instant", conclut François Beaudonnet.

Le JT
Les autres sujets du JT
La somme réclamée par Bruxelles correspond à environ 2% des quelque 40 milliards d\'euros perçus par la France dans le cadre de la PAC pour la période 2008-2012.
La somme réclamée par Bruxelles correspond à environ 2% des quelque 40 milliards d'euros perçus par la France dans le cadre de la PAC pour la période 2008-2012. (MAXPPP)