La Redoute prête à tirer au sort les salariés qui travailleront de nuit

Face au manque de volontaires, cette mesure pourrait être mise en place dans un centre logistique de Wattrelos, si aucun accord n'était trouvé avec les syndicats. 

Une employée de La Redoute, à Wattrelos (Nord), le 14 janvier 2014. 
Une employée de La Redoute, à Wattrelos (Nord), le 14 janvier 2014.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Laisseriez-vous le hasard décider de votre emploi du temps ? C'est peut-être ce qui va arriver aux salariés du centre logistique de La Redoute, à Wattrelos (Nord). Selon Le Figaro, face au manque de volontaires, l'entreprise de vente par correspondance envisage de tirer au sort les salariés qui devront travailler le soir.

"Un problème vis-à-vis de la garde d'enfants"

Et ce alors que le groupe doit mettre en place une nouvelle organisation du travail avec deux tranches horaires : l'une le matin, de 6 heures à 13h20 et l'autre l'après-midi, de14 heures à 21h20. Soit une heure de sortie qui n'arrange pas vraiment les salariés parents, selon le délégué syndical CGT, Jean-Christophe Leroy, cité par le quotidien : avec de tels horaires, "il y a un problème vis-à-vis de la garde d'enfants", a-t-il fait valoir. 

Toujours cité par Le Figaro, le groupe La Redoute a qualifié cette option d'"ultime recours si les discussions avec les syndicats n'aboutissent pas". "Sur le marché du e-commerce, il faut que l'entreprise soit capable de préparer le soir-même les commandes enregistrées avant 20 heures, ce qui oblige la présence du personnel jusqu'à 21 heures au moins", a poursuivi la firme qui, en grande difficulté, a dû faire face à d'importantes suppressions de postes.