La Redoute : aux prud'hommes pour avoir mangé une clémentine

Un employé d'un site logistique de La Redoute situé à Wattrelos (Nord) s'est retrouvé mis à pied avec retenue de salaire pour avoir mangé une clémentine à son poste de travail. L'homme conteste sa sanction.

FRANCE 3

C'est une sanction que Smaïl Bella ne comprend toujours pas. Ce préparateur de commandes, qui travaille sur le site de La Redoute à Wattrelos (Nord), a été mis à pied une journée pour avoir mangé une clémentine près de son poste de travail de 2017. Le salarié, également représentant CGT, a perdu 70 € brut de salaire. Ses collègues le soutiennent. Ils se plaignent de conditions de travail de plus en plus difficiles. "On se lève tous vers 4h30 du matin, on n'a pas de pause avant 10 heures du matin (...) Aller sanctionner pour ce motif-là, c'est vraiment scandaleux", déplore un employé.  

La Redoute évoque "des impératifs d'hygiène" 

L'avocat du salarié mis à pied dénonce une sanction excessive. "Évidemment, ça paraît totalement déconnecté de la réalité, totalement disproportionné par rapport à ce qu'on peut reprocher aux salariés", explique Me Mario Califfino. La direction de La Redoute se défend, évoquant "des impératifs d'hygiène" et le règlement intérieur, qui "stipule qu'il est interdit de manger sur le poste de travail". Smaïl Bella a porté l'affaire devant le conseil des prud'hommes. La décision sera rendue le 14 novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un code du travail dans un conseil des Prud\'hommes, le 4 octobre 2019, à Arles (Bouches-du-Rhône). 
Un code du travail dans un conseil des Prud'hommes, le 4 octobre 2019, à Arles (Bouches-du-Rhône).  (GERARD JULIEN / AFP)