La Halle : l'indemnité de l'ex-patron fait polémique

D'après le Parisien, l'ancien PDG de la Halle aurait reçu un chèque de trois millions d'euros au moment de son départ en octobre 2014. Une annonce qui passe mal alors que l'enseigne va supprimer plus de 1 300 postes en France.

FRANCE 2

Près de 200 magasins et plus de 1 300 postes condamnés pour La Halle, c'est l'annonce faite mardi 7 avril par le groupe Vivarte, propriétaire de l'enseigne spécialisée dans les vêtements et chaussures.

Alors apprendre deux jours après que l'ancien PDG de Vivarte, en poste pendant seulement deux ans, a quitté son poste en fin d'année 2014 avec une indemnité de 3, 075 millions d'euros a de quoi choquer.

Un démenti de l'intéressé

Interrogé sur cette information révélée par le Parisien, l'intéressé dément avoir reçu cette somme. "Le document présenté est erroné et ne correspond pas à mes indemnités de départ", affirme Marc Lelandais.
Alors que le groupe Vivarte traverse une période difficile depuis plusieurs années, il avait initié en 2012 un revirement stratégique avec une montée de gamme des produits et l'installation de magasins dans les centres-villes, en vain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un magasin de La Halle (groupe Vivarte) à Halluin (Nord), le 7 avril 2015.
Un magasin de La Halle (groupe Vivarte) à Halluin (Nord), le 7 avril 2015. (THIERRY THOREL / CITIZENSIDE / AFP)