Royaume-Uni : deux symboles du Brexit quittent le gouvernement

Au Royaume-Uni, deux ministres, farouches partisans du Brexit ont présenté leur démission face au manque de fermeté de leur gouvernement.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Double coup de massue pour le processus compliqué du Brexit. Lundi 9 juillet, Boris Johnson, ministre des Affaires étrangères, symbole et artisan de la sortie de l'Union Européenne lors du référendum, a démissionné. Dans une lettre, il déclare que le rêve du Brexit se meurt à cause du manque de confiance du gouvernement britannique. Sa démission suit de quelques heures celle d'un autre symbole, David Davis, ministre du Brexit en personne, qui a jeté l'éponge. Il estime que les Britanniques ne se montrent pas assez exigeants lors des négociations avec Bruxelles.

Un gouvernement en crise

Depuis le référendum, le gouvernement de Theresa May est en état de crise quasi permanent. Les dissensions internes semblent irréconciliables, les solutions se font attendre. Quelques jours plus tôt, Theresa May avait annoncé avoir mis tout le monde d'accord sur un Brexit plutôt doux, cela semble raté. Au parlement, le discours de la Première ministre était franc et peu optimiste. Cette démission pourrait pourtant être un soulagement pour Theresa May qui se débarrasse de deux opposants très bruyants. La majorité craint que l'opposition, menée par Jeremy Corbin, ne parvienne finalement à accéder au pouvoir. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Boris Johnson quitte le 10, Downing Street, résidence de la Première ministre britannique, le 9 juillet 2018.
Boris Johnson quitte le 10, Downing Street, résidence de la Première ministre britannique, le 9 juillet 2018. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)