Cet article date de plus de dix ans.

Quand Nicolas Sarkozy demande à David Cameron de "se taire"

Le Président français s'en est vivement pris au Premier ministre britannique lors du sommet européen de dimanche, à Bruxelles, le jugeant trop critique vis-à-vis des pays membres de la zone euro.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Président français Nicolas Sarkozy et le chef du gouvernement britannique David Cameron lors d'une réunion à l'Elysée, le 1er septembre 2011. (PATRICK KOVARIK/AFP)

"Vous avez manqué une bonne occasion de vous taire !" Cette remarque de Nicolas Sarkozy à l'adresse du Premier ministre David Cameron, lors du sommet européen de Bruxelles sur la crise de la dette, dimanche 23 octobre, n'est pas passée inaperçue. Le Président français s'en est ouvertement pris au chef du gouvernement britannique, à qui il a fait de vives reproches, comme le rapporte The Guardian : "Nous en avons marre que vous critiquiez en permanence et nous disiez quoi faire. Vous dites détester l'euro, et vous vous immiscez quand même dans nos négociations."

Au cœur des tensions entre les deux hommes, les discussions sur le sauvetage de l'euro, monnaie européenne que la Grande-Bretagne n'a toujours pas adoptée. David Cameron craint que cette crise ne se propage aux pays de l'Union europénne qui ne sont pas membres de la zone euro. Les dix pays de l'Union européenne (UE) qui n'ont pas la monnaie unique se plaignent du nombre croissant de décisions prises par les Etats qui utillisent l'euro sans les consulter. Le Premier ministre britannique a alors demandé des "garanties". Une demande qui a rendu la discussion "orageuse" entre lui et le Président français, selon le Premier ministre polonais Donald Tusk qui a assisté à la scène.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise européenne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.