Brexit : un accord pour le divorce a été trouvé

C'était un divorce annoncé, il a été acté. Le Royaume-Uni et l'Union européenne sont parvenus à trouver, à Bruxelles, un compromis sur la première phase du Brexit.

FRANCE 2

Six mois de négociations tendues et un accord arraché en plein milieu de la nuit de jeudi à vendredi 8 décembre. Theresa May arrive à l'aube pour tenir une conférence de presse avec Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne. "Nous avons pu faire les progrès suffisants pour que nous puissions entrer en deuxième phase", a-t-il annoncé. L'accord règle les trois principales clauses de divorce.

Un montant du divorce pouvant aller jusqu'à 45 milliards d'euros

D'abord : le montant de la facture. Le Royaume-Uni cède et accepte de payer tout ce sur quoi il s'est engagé, même une fois sorti de l'Union européenne. Pas de montant officiel, mais entre 40 et 45 milliards d'euros selon le gouvernement britannique. Ensuite le statut des expatriés : les trois millions d'Européens vivant aujourd'hui au Royaume-Uni conserveront leurs droits actuels. Enfin, en ce qui concerne la frontière entre l'Irlande du Nord et l'Irlande, pas de garantie concrète, mais Theresa May garantit qu'il n'y aura pas de frontière physique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Theresa May et Jean-Claude Juncker, le 8 décembre 2017.
Theresa May et Jean-Claude Juncker, le 8 décembre 2017. (EMMANUEL DUNAND / AFP)