Eurozapping : les femmes polonaises et les retraités grecs dans la rue

Une équipe de France 3 revient sur les sujets qui ont marqué les chaînes de télévision européenne ce lundi 3 octobre.

France 3

Angela Merkel chahutée lors de la fête nationale. Sous les huées, la chancelière a fêté le 26e anniversaire de la Réunification de l'Allemagne. Elle n'a pas hésité à venir affronter une ambiance délétère à Dresde, en ex-RDA, là où est né le mouvement islamophobe Pegida contre l'accueil des migrants. Ce lundi soir, Pegaida a manifesté à Dresde avec un nouveau mot d'ordre : la démission d'Angela Merkel.

Les Polonaises défendent le droit à l'avortement. En deuil, les femmes polonaises ont choisi le noir jusque sur leurs lèvres pour s'opposer à une loi qui rend l'avortement quasiment impossible. Elles se sont rassemblées devant le Parlement où le texte est actuellement en discussion. Le parti conservateur ne veut limiter l'avortement qu'aux grossesses dangereuses pour la femme ou le bébé.

ING envisage 7 000 licenciements en Europe

En Grèce, les retraités sont descendus dans la rue. Pour dire stop à la baisse des pensions, ils sont prêts à tout, y compris à s'en prendre à un bus de la police. Face au 15e rabotage de leurs retraites, même les gaz lacrymogènes ne les arrêtent pas. Depuis le début de la crise, certains ont perdu plus de la moitié de leur retraite.

ING veut supprimer 3 000 emplois en Belgique. La banque assurance néerlandaise va fermer la moitié de ses agences dans le pays. Depuis qu'elle a racheté la grande banque belge BBL, elle restructure. 7 000 emplois sont menacés en Europe, dont 3 000 en Belgique. Un coup de massue pour les salariés belges qui préparent une grève vendredi.

Le JT
Les autres sujets du JT