Cet article date de plus de cinq ans.

Alexis Tsipras "veut une restructuration" de la dette grecque

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Alexis Tsipras "veut une restructuration" de la dette grecque
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

En direct de Bruxelles, Pascal Verdeau évoque les enjeux pour la Grèce de cette journée du mardi 7 juillet.

Ce mardi 7 juillet, à Bruxelles, l'avenir de la Grèce va se décider en partie, 48 heures après le "non" à l'austérité prononcé en référendum par le peuple grec.

A la mi-journée, Athènes doit faire ses nouvelles propositions à l'Eurogroupe. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, veut éviter une sortie du pays de la zone euro, comme le ministre des Finances français, Michel Sapin. D'autres nations sont moins convaincues.

Un accord "miracle" ?

"L'Eurogroupe devra éventuellement lancer un troisième plan d'aide mais les conditions ne sont pas encore réunies" aux yeux de Berlin, déclare Pascal Verdeau depuis la capitale belge. Les chefs d’État des pays de la zone euro se réuniront à partir de 18 heures.

"Tsipras veut une restructuration de sa dette. Merkel s'y oppose sauf si Athènes propose un paquet de réformes crédibles", reprend le journaliste de France 3. "Avec un peu de courage politique, Merkel et Tsipras pourraient aller à contre-courant de leurs opinions publiques et lâcher du lest. L'accord est à ce prix; il tient du miracle", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise de la dette

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.