Colère des agriculteurs : les actions des manifestants se tendent à la veille des annonces d'Attal

Les agriculteurs ont organisé près de 80 points de blocage jeudi un peu partout en France, selon un décompte du syndicat majoritaire FNSEA
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Des agriculteurs ont bloqué la gare, jeudi 24 janvier 2024. (ALAIN GASTAL / RADIO FRANCE)

Les agriculteurs continuent à faire exploser leur colère jeudi 25 janvier, maintenant sous pression le gouvernement en clamant que la suite de leurs actions dépendra des annonces que Gabriel Attal fera vendredi pour répondre sans délai à leur détresse.

À Agen notamment, des agriculteurs ont bloqué jeudi après-midi la gare où la circulation des trains était interrompue, après avoir multiplié les actions contre la grande distribution dans la matinée. Arrivés avec des tracteurs, les manifestants ont déversé vers 16 heures des pneus, du plastique, des cagettes et du fumier devant la gare, pendant qu'une autre équipe bloquait les voies avec un cocktail similaire dans la commune voisine de Colayrac-Saint-Cirq.

"La présence de manifestants aux abords des voies entre Marmande et Agen interrompt la circulation des trains et bus sur cet axe dans les deux sens. La reprise sera possible après autorisation des forces de police", a indiqué la SNCF sur son site internet et sur les écrans d'information de la gare d'Agen. Le trafic routier devant la gare a été rétabli à peine une heure après l'opération des agriculteurs. 

Un barrage a été mis en place à hauteur de Colayrac-Saint-Cirq à 10 kilomètres d'Agen. Il n'y a pas de trafic entre Bordeaux et Toulouse depuis (ALAIN GASTAL / RADIO FRANCE)

Des blocages partout en France

Ce sera plus long de rétablir la circulation des trains sur l’axe Bordeaux Toulouse. Un déversement comparable en nature mais en quantité plus importante a été fait sur la voie ferrée à une dizaine de kilomètres du chef-lieu du Lot-et-Garonne toujours en milieu d’après-midi. Selon les agents sur place il faudra plusieurs heures pour déblayer et encore du temps pour vérifier l'état de la voie la circulation pourrait n'être rétablie que vendredi matin. 

Dans le Doubs, 29 radars ont été recouverts de bâche dans la nuit de mercredi à jeudi par la Coordination rurale, confirme le président du syndicat Nicolas Bongay à France Bleu Besançon. La Coordination rurale du Doubs revendique ces actes. Elle a même signé les bâches "CR 25", rapporte France Bleu Besançon.

Les agriculteurs ont organisé 77 points de blocage jeudi un peu partout en France, selon un décompte du syndicat majoritaire FNSEA. La prochaine étape sera la région parisienne. Les sections d'Ile-de-France de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs ont appelé leurs adhérents à se rassembler vendredi "sur les grands axes autour de la capitale"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.