Les bourses chinoises dévissent et font trembler les marchés mondiaux

Le pouvoir chinois tente de limiter les dégâts, mais les perspectives d'avenir sont sombres pour les bourses nationales. Les explications de France 3.

FRANCE 3

Ce jeudi 7 janvier, pour la deuxième fois cette semaine, les bourses chinoises ont dû fermer pour éviter de trop décrocher. En quelques minutes seulement, la bourse de Shanghai a plongé de 7%. Cette fermeture d'urgence ne balaye cependant pas les problèmes. "Les gens qui voulaient vendre n'ont pas pu le faire. Alors demain, à l'ouverture des marchés, je pense que les investisseurs vont se battre pour vendre leurs actions", prédit Francis Lun, agent de change.

Chute des exportations

Ce matin, l'inquiétude s'est encore accrue après l'annonce d'une nouvelle dépréciation du yuan, la monnaie chinoise. La Chine s'est fortement endettée pour soutenir sa croissance, et les investisseurs craignent désormais de perdre leur mise. De plus, la Chine exporte moins dans un contexte de crise mondiale. Or, l’exportation était justement le moteur de son économie. Le pays est contraint de se tourner vers son marché intérieur. "Le souci, c'est que la consommation n'est pas suffisante aujourd'hui pour pallier la baisse des exportations", explique à France 3 Christopher Dembik, économiste Saxo Banque.

Partout dans le monde, les bourses ont décroché. Les investisseurs redoutent un ralentissement trop brutal de l'économie chinoise, qui pourrait compromettre la reprise de la croissance mondiale qui reste très fragile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des investisseurs chinois devant les cours de la Bourse de Shanghai, le  7 janvier 2016, alors que les échanges ont brutalement été arrêtés après une nette baisse de 7% après moins d\'une demi-heure.
Des investisseurs chinois devant les cours de la Bourse de Shanghai, le  7 janvier 2016, alors que les échanges ont brutalement été arrêtés après une nette baisse de 7% après moins d'une demi-heure. (HU JIANHUANG / IMAGINECHINA / AFP)