Cet article date de plus de quatre ans.

Qui sont les "500 frères", le collectif qui dénonce l'insécurité en Guyane ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Qui sont les "500 frères", le collectif qui dénonce l'insécurité en Guyane
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Ils sont vêtus de noir, cachent leur visage, mais se défendent d'être une milice. Qui sont les "500 frères contre la délinquance", en pointe dans le conflit en Guyane ?

Cagoules et vêtements noirs... leur signe de ralliement. Ils s'appellent les "500 frères". Un mouvement qui aujourd'hui se sent suffisamment fort pour s'adresser au Premier ministre. "Monsieur Cazeneuve, ce message vous est adressé, vous seriez le bienvenue, vous seriez accueilli les bras grands ouverts", a déclaré Olivier Goudet du collectif des "500 frères". Après cet appel, ils assistent à une messe organisée en leur honneur.

Des citoyens en colère

Depuis un mois, ce collectif d'hommes se pose en meneurs de la contestation guyanaise. Leur mode d'action : des manifestations spectaculaires, mais qu'ils veulent non violentes. Leur plus gros coup d'éclat : il y a dix jours, un groupe d'hommes cagoulés fait irruption dans les locaux de la collectivité territoriale et perturbe une réunion en présence de la ministre Ségolène Royal. Beaucoup travaillent dans les métiers de la sécurité, mais ils refusent l'appellation de milice, et revendiquent être de simples citoyens en colère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.