Cet article date de plus de quatre ans.

"Les élus de Guyane n'ont jamais été entendus"

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
karam
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Antoine Karam, sénateur socialiste de Guyane, est l'invité du Grand Soir 3 ce lundi 27 mars pour évoquer la crise en Guyane.

"La Guyane est un paradoxe. C'est une belle vitrine. Il y a un centre spatial performant. Mais il y a 50% de jeunes au chômage. Il y a une insécurité persistante, des problèmes de santé publique, de foncier, d'éducation se posent", affirme Antoine Karam dans le Grand Soir 3 ce lundi. Le sénateur PS de la Guyane poursuit : "Dans tous les domaines, la société guyanaise se sent touchée par le fait qu'elle a été trop longtemps oubliée. Tous les élus guyanais qui ont interpellé les gouvernements successifs n'ont pas été entendus".

"Aucun incident grave"

Le pacte d'avenir pour la Guyane n'a pas été signé l'an dernier "parce qu'il était bien en deçà des besoins de la Guyane. Il est passé de 4 à 2 milliards d'euros. Il faut construire en urgence des écoles primaires et secondaires, mettre en place des équipements structurants. Nous avons des besoins urgents. Nous attendons des réponses concrètes et précises", insiste l'élu guyanais.

Bernard Cazeneuve veut discuter avec des interlocuteurs non cagoulés. "Les Guyanais sont pacifiques. Il n'y a pas eu un seul syndicat grave", fait remarquer Antoine Karam.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.