Guyane : reprise des discussions

Après 10 jours de crise sociale, il aura fallu les excuses de la ministre des Outre-Mer pour apaiser les tensions en Guyane.

Voir la vidéo
France 3

Quelques mots, et tout a changé : "On m’a demandé de faire des excuses au peuple guyanais. C’est à moi que revient l’honneur, au-delà de ma petite personne, au-delà des fonctions, de dire au peuple guyanais toutes mes excuses". Avec ces excuses inédites, la ministre des Outre-Mer, Ericka Bareigts, a changé la donne et les négociations ont pu reprendre. Mais pour le ministre de l’Intérieur, il est temps de se remettre au travail.

La mobilisation se poursuit

Le travail s’annonce ardu, avec pas moins de 400 pages de revendications. Ce vendredi, l’exécutif a déjà validé certaines demandes, comme la création d’un tribunal de grande instance et d’un centre pénitentiaire à Saint-Laurent du Maroni, ou encore une dotation supplémentaire de 20 millions d’euros pour l’hôpital de Cayenne. Les Guyanais restent mobilisés, devant la préfecture et sur les barrages.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, apparaît face à la foule au balcon de la préfecture de Cayenne (Guyane), le 30 mars 2017.
La ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, apparaît face à la foule au balcon de la préfecture de Cayenne (Guyane), le 30 mars 2017. (GILLES MOREL / CITIZENSIDE / AFP)