Guyane : les "500 frères" rendent visite au policier blessé

Un nouveau blocage général a été annoncé en Guyane par le collectif à l'origine des manifestations. Ce samedi 8 avril, le collectif des "500 frères" a souhaité rendre visite au policier blessé lors d'affrontements devant la préfecture la veille.

FRANCE 2

En Guyane, dans les couloirs de l'hôpital de Cayenne ce samedi 8 avril, des membres du collectif des "500 frères" se dirigent vers la chambre du commissaire de police blessé à la clavicule la veille. Perfusion à la main, applaudi, le policier reçoit un t-shirt du collectif.

Des gestes d'apaisement après la violence

"Le respect, c'est aussi ça. Le respect c'est savoir parfois avoir un adversaire, puisqu'on n'est pas toujours d'accord. Ils savent très bien qu'à un moment donné, dans le cadre des règles de la République, il m'arrive de devoir m'opposer physiquement à eux. Tout simplement parce que je suis encore une fois dans mon rôle. Ça n'enlève en rien les valeurs que nous pouvons partager. Je pense très sincèrement que les valeurs que nous partageons sont bien plus importantes que nos différences", a déclaré devant sa chambre d'hôpital Joël Terry, le commissaire de police blessé. Ces poignées de main sont des gestes d'apaisement après les mouvements de violence de vendredi soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Membres des \"500 frères contre la délinquance\" à Cayenne (Guyane), le 29 mars 2017.
Membres des "500 frères contre la délinquance" à Cayenne (Guyane), le 29 mars 2017. (JODY AMIET / AFP)