VIDEO. Bretagne : face au "pacte d'avenir", les salariés restent méfiants

Une nouvelle journée d'action a réuni des milliers de salariés qui ont cessé le travail. 

FRANCE 3 - JULIEN GASPARUTTO

Les annonces faites, mercredi 16 octobre, par le Premier ministre pour résoudre la crise qui frappe l'agroalimentaire en Bretagne, ont reçu un accueil mitigé dans la région. Pour certains, elles ne sont pas à la hauteur des enjeux, quand d'autres veulent croire aux engagements du gouvernement. 

Après la réunion interministérielle de mercredi, 15 millions d'euros seront débloqués pour venir en aide à la filière agroalimentaire, et la cession de l'abattoir Gad de Lampaul-Guimiliau (Finistère) sera favorisée. Près de 900 salariés y ont perdu leur emploi.

Des spectaculaires mobilisations ont eu lieu lundi 14 octobre à Brest et Morlaix (Finistère) pour défendre ce secteur en détresse. Une nouvelle journée d'action a réuni mercredi de nombreux salariés. Ils ont cessé le travail à l'appel de Produit en Bretagne, entreprise associative qui regroupe quelque 300 entreprises et plus de 100 000 salariés, et de l'Association bretonne des entreprises agroalimentaires.

 

Jean-Marc Ayrault à Matignon, à Paris, le 16 octobre 2013.
Jean-Marc Ayrault à Matignon, à Paris, le 16 octobre 2013. (MARTIN BUREAU / AFP)