Cet article date de plus de deux ans.

Législative à Mayotte : la candidate soutenue par LREM réélue face au candidat LR, pour lequel Marine Le Pen avait appelé à voter

Elle a de nouveau emporté le siège de la première circonscription de Mayotte, avec 54,99% des suffrages exprimés, selon la préfecture, sur fond de crise sociale dans le département d'outre-mer.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La candidate soutenue par La République en marche Ramlati Ali (au centre), le 4 juillet 2017 à l'Assemblée nationale. (MARTIN BUREAU / AFP)

La candidate soutenue par La République en marche (LREM) lors de la législative partielle organisée à Mayotte, Ramlati Ali, a été réélue députée dimanche 25 mars en l'emportant sur son rival investi par Les Républicains Elad Chakrina, selon des résultats quasi définitifs publiés par la préfecture.

Candidate sans étiquette à la suite d'une mise en examen qu'elle conteste, Ramlati Ali avait vu son élection de juin 2017 invalidée en raison d'un infime écart de voix. Elle a de nouveau emporté le siège de la première circonscription de Mayotte, avec 54,99% des suffrages exprimés, selon la préfecture, sur fond de crise sociale dans le département d'outre-mer. Elad Chakrina avait reçu le soutien inattendu de Marine Le Pen, qui a longtemps renvoyé dos à dos LR et Parti socialiste.

Malgré des menaces de blocage, le scrutin s'est déroulé sans incident majeur : les 73 bureaux de vote de la première circonscription de Mayotte ont ouvert dimanche matin, même si certains ont dû le faire avec du retard, à cause de dégradations à l'entrée de quelques bureaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.