Consommation : posséder des choses, c'est ringard ?

Les grandes possessions comme un logement ou une voiture attireraient moins les jeunes Américains. Ils se tourneraient vers des expériences plus éphémères pour se construire socialement.

FRONCE INFO

Et si posséder des choses comme une voiture ou un logement c'était devenu ringard ? C'est en tout cas la théorie défendue par plusieurs chercheurs américains. Selon une étude Eventbrite/Harris, près de 80% des jeunes Américains entre 18 et 34 ans préfèrent dépenser leur argent sur des choses éphémères comme des spectacles, des festivals, des voyages exotiques plutôt que pour acheter des biens matériels.

Des moments éphémères qui rayonnent socialement

"Dans les milieux où on sait que, de toute façon, on a les bons diplômes et qu'on trouvera une place dans la société, accéder à la propriété, posséder une voiture, tout ça devient beaucoup moins important que ce que l'on donne à voir de soi en termes de goûts culturels, pratiques culturelles, expérimentations", explique Monique Dagnaud, directrice de recherche au CNRS. Ces moments éphémères sont d'autant plus désirables quand ils peuvent être documentés et partagés sur les réseaux sociaux. Pour les jeunes Américains, le statut social c'est le statut Facebook. Selon le psychologue Matthew Killingsworth, ces jeunes Américains ont bien raison, puisque ces expériences fortes produiraient un bonheur encore plus durable et encore plus solide que les biens matériels. Retrouvez les vidéos de Ben Barnier sur sa chaîne YouTube.

Une photo du voyage autour du monde de Cassie De Pecol, publiée sur son compte Instagram.
Une photo du voyage autour du monde de Cassie De Pecol, publiée sur son compte Instagram. (INSTAGRAM / CASSIE DE PECOL)