Cet article date de plus de cinq ans.

Consommation : les sites comme Le Bon Coin menacent-ils les brocanteurs ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Consommation : les sites comme Le Bon Coin menacent-ils les brocanteurs ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les sites internet qui évitent les intermédiaires, pour vendre meubles et bibelots, sont-ils en train de tuer la profession de brocanteur ? Les explications de France 3.

Christophe est brocanteur professionnel. Il s'installe ce jour-là aux puces de Vanves et il a une organisation particulière. Il faut selon lui "essayer de donner une ambiance de magasin". Christophe avait effectivement une boutique qu'il a dû fermer l'année dernière. Il a perdu la moitié de son chiffre d'affaires en huit ans. "C'était un loyer payé pour pas grand-chose, une présence quasiment inutile. Il restait la convivialité du passage des gens", se souvient l'homme. Aujourd'hui, l'antiquaire doit multiplier les foires et les marchés aux puces pour gagner sa vie.

"1 500 euros pour vider ma maison"

Mais il est difficile de concurrencer internet et les sites sur lesquels chinent les acheteurs. Des annonces de vides-maisons à domicile fleurissent. Les journalistes de France 3 se sont déplacés chez une retraitée qui vide la maison de ses parents. Une dizaine de personnes visitent et achètent les bibelots et meubles qui les intéressent. Pour la retraitée, c'est plus économique que de faire appel à des brocanteurs. "Je les ai contactés, mais ils ne veulent plus s'embêter. Ils me proposent de me prendre 1500 euros pour vider ma maison", explique-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.