Consommation : la fin programmée des tarifs réglementés du gaz naturel

À partir du mercredi 20 novembre, les Français ne pourront plus souscrire un nouveau contrat de gaz au tarif réglementé. Un gros changement qui annonce, d'ici le 1er juillet 2023, la disparition totale de ces contrats.

France 2

Un grand changement dans la vie quotidienne des Français. À partir du mercredi 20 novembre, il sera impossible pour les consommateurs de souscrire un contrat de gaz au tarif réglementé. Aujourd'hui, environ 4 millions d'abonnés en profitent et d'ici le 1er juillet 2023, ces contrats disparaitront totalement. Un changement majeur qui divise les Français. "Ca m'inquiète parce que du coup, le risque c'est d'être sollicitée par d'autres organismes qu'on ne connait pas forcément et surtout payer plus cher", redoute une jeune femme.

Jusqu'à 10% d'économies

D'autres voient ce changement d'un bon oeil. "Je trouve ça bien qu'il n'y ait pas de monopole pour faire jouer la concurrence au même titre qu'un autre secteur", nuance un riverain. C'est l'ultime étape vers un marché libre ouvert à la concurence depuis 2007. Aujourd'hui, une quinzaine de fournisseurs se livrent une guerre des prix. Et en changeant de contrat, les consommateurs peuvent réaliser jusqu'à 10% d'économies. Pour y voir plus clair, il existe de nombreux comparateurs gratuits sur internet.

Le JT
Les autres sujets du JT
À partir du mercredi 20 novembre, les Français ne pourront plus souscrire un nouveau contrat de gaz au tarif réglementé. Un gros changement qui annonce, d\'ici le 1er juillet 2023, la disparition totale de ces contrats.
À partir du mercredi 20 novembre, les Français ne pourront plus souscrire un nouveau contrat de gaz au tarif réglementé. Un gros changement qui annonce, d'ici le 1er juillet 2023, la disparition totale de ces contrats. (France 2)