Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Entente sur les prix : "Les cigarettiers feraient obstacle à la libre concurrence"

Un lourd soupçon d'entente illicite sur les prix pèse sur les cigarettiers. Les augmentations sont les mêmes pour tous les types de paquets des différentes marques. L'avocat du Comité national contre le tabagisme a déposé plainte contre quatre fabricants. Extrait de "Complément d'enquête" du 23 avril.

L'Autorité de la concurrence a déjà brisé 128 ententes illicites, et l'un des prochains lièvres à lever pourrait bien être celui du marché des cigarettes. Si l'État fixe le montant des taxes, le prix de vente est de la responsabilité des cigarettiers, qui feraient obstacle à la libre concurrence.

Pierre Kopp, avocat du Comité national contre le tabagisme (CNCT), relève depuis plusieurs années des indices révélateurs sur le prix de certains paquets de cigarettes : "On observe que les prix augmentent chaque année, au centime près, rigoureusement du même montant."

"Des augmentations strictement identiques"

Détaillant deux groupes de paquets, l'un bas de gamme et l'autre haut de gamme, le défenseur du CNCT affine son analyse : "L'un est passé, depuis 2000, de 4,50 euros à 6,50 euros, et chacun des produits de l'autre groupe est passé de 5 à 7 euros." Pierre Kopp, qui a déposé plainte contre les quatre grands fabricants de cigarettes pour entente illicite, se demande "comment des gens qui sont censés ne pas se coordonner pour fixer les prix arrivent à les augmenter de la même façon".

Un ancien responsable de l'industrie du tabac affirme qu'"il y a une entente illicite sur les prix pour veiller à ce que tous augmentent du même montant et qu'il n'y ait aucune différence entre les marques. On a des augmentations strictement linéaires, totalement identiques".

(COMPLÉMENT D'ENQUÊTE / FRANCE 2)